partager sur facebook partager sur twitter partager sur googleplus partager rss

Randonnée les cascades du Mont Dore au Lac Chambon

La Grande Cascade, Cascade de Queureuille et Cascade du Rossignolet

 

Il faisait doux et soleil le weekend du 16 septembre, le temps idéal pour aller marcher et grimper aux sommets des montagnes…

Voici donc pour vous un petit résumé de la randonnée des « Cascades du Sancy » que l’on peut trouver   au format PDF. Je vous laisse savourer ce récit.

 

 

La rando débute dans la forêt sombre et fraîche à 9h du matin, on en ressort vite pour se retrouver presque en hauteur et avoir une vue magnifique sur le Mont-Dore et les massifs du Sancy. On passe à ce moment devant la 1ère cascade de la rando, en forêt, la Grande Cascade, chute très haute impressionnante.

Le village du Mont-Dore. Vue en sortant de la forêt.

 

Après être sorti de la forêt , nous voilà sur un plateau où le panorama promets pour la suite… On profite quelques instants de la vue qui nous est offerte avant de continuer à gauche sur les sentiers en suivant le ruisseau. On longe un chemin qui monte sur le plateau du col de la Croix-St-Robert. Face à nous se dresse alors le grand puy de l’Angle. La montée de ce dernier demande un réel effort ; à mi-montée j’ai cru que mes jambes allaient me lâcher, mais on en été qu’au début de la matinée, Etienne a su me remettre sur pied et m’encourager pour continuer la rando. Et le pire c’est que l’on a croisé un papa avec ses deux petites filles qui devaient avoir entre 5 et 8 ans…. Des petites courageuse poualalala….

La montée vaut l’effort !  Vue imprenable sur les Massif du Sancy derrière nous, sur le Cantal et le fière Puy de Dôme, le lac Chambon en contrebas et le  village du Mont-Dore. Au sommet nous avons aussi eu le plaisir d’admirer des parapentistes qui allaient décoller, ce fut un régal de les observer, ça donnerait presque envie de voler !

 

Le Puy de l’Angle, les parapentistes, le Cantal et le Lac Chambon

 

 

On redescends du Puy de l’Angle, en direction des Puy Barbier, de Monne et de la Tâche en montant et descendant de crêtes en crêtes.

C’est là que nous avons traversés un troupeau de moutons avec un petit âne tout mignon, tout gentil ! Ca égaye les troupes héhé.

 

 

Sur les crêtes, la végétation y est variée et nombreux sont les rappels aux randonneurs de ne pas marcher hors des sentiers afin de préserver la nature ! Etienne et moi sommes restés scotchés face à la diversité des fleurs, mais impossible pour nous de mettre un nom sur chacune. Nous n’avons su reconnaître que la gentiane. Ah Ah.

 

 

 

 

 

 

 

 

Au sommet du Puy de la Tâche on trouve un rocher exceptionnellement bien placé. Comme accroché à l’aval du puy, il offre la possibilité de faire des photos magnifiques avec en fond les montagnes et puys auvergnat(e)s, dont la Banne d’Ordanche,  corne d’origine volcanique, qui offre une vue panoramique à 360° (voir mon article La Banne d’Ordanche et info ici pour faire cette rando courte, belle et pas très fatigante)

 

 

 

 

La fin des crêtes se termine au Col de la Croix-Morand où l’on peut faire une petite pause boisson à l’auberge « Buron de la Croix-Moran ».. A partir de là donc, plus de marche sur les crêtes, on fait quelques mètres sur le goudron (attention, circulation rapide et nombreuse) avant de retourner dans les sentiers champêtres et  dans la forêt.

Petit passage obligé par le champs de « la ferme de la tâche » où les vaches nous regardent passer à côté d’elles sans rien dire, en ruminant paisiblement. A partir de la ferme de la tâche, le reste de la rando est en descente, jusqu’au retour au Mont-Dore, sur du goudron en grande partie.

 

 

Entrée dans la forêt, le puy de la Tâche, panneau d’info du col de la Croix-Morand

 

Sur les derniers kilomètres on peut aller voir les deux dernières cascades de la rando, la Cascade de Queureuille et la Cascade du Rossignolet, cette dernière demande un petit détour de 800 mètre hors sentier (en travaux le jour où nous y sommes allés). Petit détour qui vaut cependant le coup puisque des trois cascades de la randonnée c’est celle que j’ai trouvé pour la plus belle, pas la plus impressionnante mais la plus belle, calme et apaisante. De plus, celle-ci permet un accès, en pente, terreux, pour monter voir là où le ruisseau trouve sa chute et admirer la cascade de haut. Il est aussi mentionné sur le circuit une 4 ème cascade, la Cascade du Saut-du-Loup, uniquement visible en hiver, avec un détour elle aussi. Nous ne sommes pas allés la voir étant donné la saison.

 

Petit montage de plusieurs panoramas de cette superbe rando

 

La fin de la randonnée se fait sur goudron uniquement jusqu’au village du Mont-Dore. On marche longtemps dans le village avant de revenir au point de départ, les thermes.

A l’arrivée, sur la place du village, pour trouver du réconfort, rien de tel qu’une bonne glace et un verre sur la Place de la République, juste à côté du centre thermale.

 

 

Pour plus de photos, n’hésitez pas à aller dans la Galerie Bon oeil en cliquant ici