partager sur facebook partager sur twitter partager sur googleplus partager rss

Petite balade au dessus de Royat.

tableau royat

 

 

Les journées ont changé de rythme, la nuit se couche tôt, les randos raccourcissent avec elles. C’est pour ça qu’aujourd’hui je vous propose une promenade d’à peine 3 h à faire au départ de Royat.

Bon, ok, c’est aussi beaucoup parce que ce jour là nous nous étions levés tard du coup nous ne sommes allés en rando que vers 13 h . Ah, les loques !

 

Bref, revenons en au sujet principal : cette fameuse promenade dominicale.
Le choix de la rando s’est fait le matin même. Le nom « Paradis » nous a donné à penser que là haut il ferait beau contrairement à la pluie que nous avions sur Clermont. Puis ce n’était pas trop loin (à peine 15 minutes).
Nous hésitions sinon à aller  observer les gorges de Chouvigny, à Pouzol, mais ce sera du coup pour une prochaine aprés midi.
Nous arrivons donc sur le parking de Royatonic, et décidons de monter au domaine du Paradis à pied, ne sachant pas si nous pourrions nous garer facilement une fois là-haut. Nous longeons le centre thermoludique, nous nous approchons des grottes des Laveuses et de l’église-château de Royat. Puis arrivons sur notre droite au domaine du Paradis.

 

 

Nous surplombons Clermont !

 

IMGP9690

 

 

Nous passons devant le domaine du Paradis, grosse et belle demeure qui domine Royat puis nous arrivons dans les chemins où les châtaigniers nous acceuillent. Une pluie fine nous accompagne depuis notre départ du parking désormais les arbres nous en protègent un peu.

Les châtaignes au sol sont éclatées pour les plus anciennes et fermées pour les nouvelles tombées trop tôt de leur branche. Un panneau nous explique la raison de la fortification de l’église de Royat face auquel le Puy de Gravenoire nous salue. Le soleil pointe son nez, timidement, ses rayons nous chauffent les joues, les capuches sont enlevées -pour un temps du moins-. Nous continuons notre chemin, dans la forêt. Nous grimpons un peu, les roches sortants de terre sur le sentiers s’avèrent glissantes par ce temps humide. En cas de chute, le tapis de châtaignes se fera un plaisir de terminer la douleur ah ah.

 

chataignes

 

Nous montons, nous montons, nous croisons un chêne, en dessous duquel j’ai cru trouver un cépe… Rââh, fausse joie !

 

Nous sortons doucement de la forêt et en levant la tête je suis surprise de voir le Puy de Dôme si prés ! Séance photo sur ce petit plateau avec une vue à 180 ° d’un bout de la chaîne des puys que nous sommes peu habitués à voir, du Puy de Gravenoire au Pariou…
 
Et là, sans s’y attendre nous croisons un troupeau de têtes connues : Rando63 était aussi de sortie ce jour-là dans le coin ! Quelle surprise de se croiser là. Nous avons été grillés Etienne et moi comme « déserteurs-lèves-tards ». Le groupe était parti le matin à 10 h et terminait leur rando tandis que nous attaquions tout juste la notre. Des loques je vous dis ! Quelques instant à papoter des prochaines rando, des nouveautés des uns et des autres et chacun repart dans le sens opposé.

 

PDD chêne

 
Petit retour bref dans la forêt, nous passons à un petit carrefou qui nous laisse le choix entre « Royat par les Crêtes » ou « Fontanas ». Ayant craint le froid, nous avions rangé le guide Chamina dans notre sac afin de garder les mains au chaud et avions décidé de suivre le balisage jaune, tout bêtement. C’était sans compter 2 circuits jaunes qui se croisent PILE à ce carrefour. On ne sait pour quelle raison nous avons donc décidé de suivre « Fontanas ». Alors que nous savions que nous faisions une boucle donc suivre la direction de Royat aurait été le plus judicieux.
 

Toujours est il que nous voilà en route vers Fontanas !

 

C’est après avoir traversé la route qui mène au Puy de Dôme et rejoins un sentier qu’Etienne me dit « attends, mais sort le guide du sac je crois qu’on est plus sur le bon circuit ! ». Dubitative, je le regarde et lui dit que  » C’est impossible ! » Et pourtant ! Chamina a donné raison à Etienne.  Nous avons fait un joli petit détour de 30 minutes pour le plaisir de voir Fontanas et son point de vue imprenable sur le Puy de Dôme.

 

Fontanas
Sur le chemin du retour la pluie commence à tomber de plus en plus fort. Hélas ! Là où nous devions tourner à droite (au lieu d’aller tout droit en direction de Fontanas) était le point 3 de la rando. Il nous restait encore trop de chemin à faire que déjà le soleil était caché, dans 1 h il allait faire nuit et la pluie a fini de nous décourager. Nous avons opté pour le demi-tour !
Nous ne voyons plus le Puy de Dôme, le ciel était gris, les capuches sont ressortis, l’appareil photo est rangé.

 

Détestant revenir sur mes pas, Etienne et moi avons tenté de passer par un petit chemin d’où nous avons vu surgir un couple de retraités en pensant que ce serait une variante de l’autre.

 

Poulalala….

Quelle aventure ce chemin ! Nous avons finalement admiré le couple de retraité de l’avoir emprunté. Ils doivent être entraînés parce que ce chemin est très étroit, très abrupt et rocheux donc glissant ! Nous avons beaucoup rigolé en l’empruntant, mais nous commencions à nous demander où nous allions atterir ! A un moment nous surplombions les hauts de Royat, un match de foot a lieu au stade, l’ambiance s’entends de là où nous sommes. Les arbres forment une alcove ouverte sur la ville. Nous comptemplons un moment la vie se dérouler devant nous abrités par les arbres. Beau spectacle sonore et visuel. Ca change des paysages silencieux que nous sommes habitués à regarder normalement en rando.

 
Puis finalement nous arrivons sur le goudron, entre deux maisons, et nous voilà Avenue du Puy de Dôme, tout en haut de Royat ! Nous n’avons plus qu’à tout redescendre, sous la pluie, à pied (ou en prenant le bus ahaha)… Non non rassurez vous, nous n’avons pas fait les loques à ce point, nous avons fini à pied !

 

Eh bien une fin de ballade assez mouvementée, on peut le dire… Une promenade sympa en tout cas !

 
Je reprendrais pour terminer cet article les termes de Chamina pour décrire rapidement cette promenade : [elle] résume le département : la faille de la Limagne, la Tiretaine et sa vallée [...] les eaux thermales de Royat et [Clermont] toute proche.

 

Une très belle promenade !

 

 

IMGP9808

 

 

Les photos (peu nombreuses à cause de la pluie) seront rapidement en ligne dans la galerie.