partager sur facebook partager sur twitter partager sur googleplus partager rss

Tags archivés: Equipement

Ses chaussures, homme

Etienne s’est orienté sur une paire de la marque Salomon, le modèle Elios 2 Mid GTX, acheté chez Expé (96 boulevard Lafayette à Clermont-Ferrand), où le vendeur a été très attentif au budget et aux attentes d’Etienne, il a su l’aider à faire le bon choix en lui donnant les bons conseils.

 

Etienne apprécie sur cette paire la solidité de la tige semi-montante qui n’empêche pas pour autant de bouger la cheville. Selon ses dires : « ces chaussures sont de vraies pantoufles ! ». Composées en gore-tex, tissu breveté connu pour son imperméabilité, aucun soucis pour Etienne quand il faut traverser des petits cours d’eau ou encore marcher dans la neige. D’autant plus que lors de l’achat le vendeur nous a précisé que cette paire s’adapte très facilement sur des raquettes.

Cette paire étanche est très facilement lavable avec un coup de brosse souple. Il nous a cependant été conseillé d’investir dans un produit d’entretien des cuirs que nous avons acheté chez Expé en même temps que la paire de chaussure. Sur les conseils, toujours du vendeur, nous avons pris un produit qui imperméabilise, maintient le support et la respirabilité tout en protégeant le cuir, de la marque Nikwax, produit à base d’eau et écologique pour 8.50 €.

Jusqu’à présent Etienne  n’a connu aucun soucis avec cette paire de chaussures.. Quelques glissages certes mais ça, ça vient plus du fait qu’Etienne fait parfois un peu le fou à escalader des rochers et courir un peu partout héhé..

Mes chaussures, femme

Mes chaussures sont de la marques Quechua, chez Décathlon. De couleur marron, modèle Forclaz 500 Lady, à 54.95€.

Elles sont très confortables, semi-montantes et adaptées pour tous les temps, donc imperméables ; ce qui a été un critère de choix important étant donné notre région.

J’ai choisi la couleur marron, par goût, mais il existe aussi un modèle gris.

 

Chez Décathlon, elles sont vendues sous ces critères-ci :

« Conçu pour la RANDONNEE REGULIERE à la journée, sur sentiers, avec dénivelé moyen par tous temps. Imperméabilité et respirabilité. »

J’ai apprécié être renseignée rapidement en une phrase sur l’utilisation de ces chaussures. Cette paire corresponds à ce que je cherchais. Une paire basique, pour une journée entière et qui peut aller dans l’eau. Quand je les ai essayé mon choix s’est confirmé, je me suis tout de suite senti bien dans ces chaussures, la cheville est suffisamment maintenue, sans être compressée, un avantage des semi-montante.

J’ai aussi regardé le poids afin de ne pas subir un effort supplémentaire lors des randonnées. Celles-ci pèsent 940 grammes pour une taille en 39 (qui est ma taille).

 

Je n’ai constaté aucun souci majeur lors de mes premières utilisations sur le terrain avec ces chaussures, aucune ampoule, aucune douleur intenable. Juste une petite douleur le premier jour au niveau du cou-du-pied (zone du dessus du pied),  uniquement au pied gauche, qui devait être dû à un laçage trop serré parce qu’après avoir désserré mon lacet, la douleur a fini par partir.

Cependant, je n’ai pas l’impression que cette paire soit extrêmement adhérente sur les descentes très pentues et terreuses, il faut donc rester prudent quand on entame une descente avec cette paire. La semelle étant en  en TPU (composant artificiel) avec des crampons de 5 mm. Le TPU est un très bon composant en terme de durabilité et  d’amortissement, mais comparé à du caoutchouc naturel, l’adhérence est moindre. Selon le vendeur Décathlon, pour être sûr de ne pas risquer une chute en descente glissante, il vaut mieux s’orienter sur la Forclaz 600 qui offre une meilleure adhérence.

J’ai choisi la Forclaz 500 pour une question de prix (la 600 étant aux alentours de 75€).

 

Pour compléter ma panoplie, j’ai choisi les paires de chaussettes Quechua Forclaz 100 qui permettent une bonne respirabilité durant toute la randonnée. Elles sont suffisamment épaisses, ne serrent pas la cheville et sèches rapidement (avis à ceux qui partent sur plusieurs jours).

Vendues par lot de deux, à 9.95 €

De bonnes chaussures

 

J’ai longtemps fais nos randonnées en petites tennis Bensimon, le modèle le plus simple, en tissus. Une excellente façon d’attraper des ampoules voire même de se tordre une cheville, ahaha… C’est pourquoi nous avons décidé d’investir dans une bonne paire de chaussure et de bonnes chaussettes spécialement conçues pour la randonnée !

Mais le marché des chaussures de rando est vaste et faire le bon choix peut s’avérer un vrai casse tête pour des novices comme nous et peut être pour vous aussi. Si je veux vous donner envie de faire de la randonnée, il faut avant tout que je vous conseille sur votre équipement à partir des conseils dont nous avons bénéficié Etienne et moi lors de nos achats et de nos impressions.

Vous trouverez donc une rubrique pour les chaussures d’Etienne et une rubrique pour mes chaussures, de sortes à ce que hommes et femmes s’y retrouvent aisément.

 

 

 

Mais avant tout, je vous donne quelques conseils qui s’appliquent aux hommes comme aux femmes pour bien choisir ses chaussures.
Il faut déjà se poser les bonnes questions, pour savoir sur quoi on va ensuite s’orienter. Voici les questions qu’Etienne et moi nous sommes posés :

 

 

  • Quel budget sommes nous prêt à mettre dans une paire de chaussure ?
  • A quelle fréquence pratiquons nous la randonnée ?
  • Quel climat favorisons nous pour pratiquer la randonnée ?
  • Sur quel type de terrains allons-nous plus spécialement ?

 

 

 

Une fois que l’on a les réponses à ces questions, on peut aller sereinement au magasin et faire savoir au vendeur nos attentes et besoins. C’est lui ensuite qui se charge de trouver la paire qui corresponds à notre besoin. Il ne faut pas hésiter à essayer plusieurs paires, le client est roi, et surtout à bien essayer les deux pieds et marcher avec suffisamment.

Le confort est un élément primordial pour le choix des chaussures. Il faut se sentir bien dedans. Il est préférable de porter la paire durant une journée quelques jours avant la première randonnée afin d’adapter son pied et de ne attraper des ampoule le jour J.

La taille peut varier d’une marque à l’autre. Le vendeur qui s’est occupé d’Etienne chez Expé nous a donné le conseil suivant « quand on essaie une chaussure, on doit pouvoir passer un doigt au niveau du talon entre notre pied et la chaussure ». Pour nous, la taille supérieure à notre taille habituelle était ce qu’il fallait pour permettre le passage d’un doigt.

Le poids est aussi un critère essentiel. En essayant plusieurs chaussures on se rends compte si elle est trop lourde ou non.

Si l’on favorise les randonnées en montagne et terrains difficiles, les chaussures montantes et semi-montantes sont recommandées. Elles permettent un meilleur maintient de la cheville. Les montantes permettent aussi d’éviter que des petits cailloux ne rentrent dans les chaussures trop facilement. Il faut veiller aussi à choisir des chaussures à bout renforcés pour protéger les orteils des coups et chocs

Que l’on pratique la randonnée fréquemment ou exceptionnellement, il me parait essentiel de prendre une chaussure imperméable. On ne sait jamais dans quel état sera le sentier. Pour exemple, il nous est arrivés d’aller, au printemps, par une journée ensoleillée faire une promenade et de devoir marcher sur quelques mètres dans un ruisseau boueux. Les chaussures étanches sont un plus que l’on se félicite d’avoir dans une telle situation.

Voilà, il me semble avoir dit l’essentiel pour faire le bon choix. Je vous laisse découvrir nos chaussures personnelles.